Un message à passer?

L'auteur-compositeur, qui a récemment annoncé la fin de sa participation aux Enfoirés, toucherait 2 millions d'euros par an, rien qu'en droits d'auteurs.
Reclus depuis plusieurs années, Jean-Jacques Goldman a sorti son dernier album studio, Chansons pour les pieds, en 2001, consacrant l'essentiel de son énergie à la direction artistique du spectacle annuel des Enfoirés. Depuis qu'il a annoncé le mois dernier son retrait de l'aventure au côté des Restos du coeur, après plus de 25 ans de bons et loyaux services, la personnalité préférée des Français est officiellement en retraite. A 64 ans, l'homme aux 28 millions d'albums vendus en France devrait connaître une retraite paisible. Selon les informations de VSD, il empocherait chaque année "environ deux millions d'euros" grâce à ses droits d'auteur. Une somme astronomique qui provient davantage des multiples diffusions de ses chansons - incluant toutes celles qu'il a écrites pour les autres artistes (Céline Dion, Johnny Hallyday, Patrick Fiori, Grégoire, Christophe Willem, etc.) - que de la vente de ses albums. Ses droits d'auteurs devraient encore continuer à lui rapporter gros, d'autant qu'il a récemment écrit le morceau Encore un soir pour Céline Dion, actuellement dans le Top 10 des ventes de singles & titres en France. Sans compter les réactualisations récurrentes de ses tubes passés, comme les compilations Génération Goldman 1 et 2, qui cumulent à elles deux plus d'un million d'exemplaires vendus, ou encore les reprises diverses, comme le tube Destin par les Kids United. "Je n'ai plus la créativité, les idées, la modernité que nécessite une telle émission", déclarait Jean-Jacques Goldman en mai dernier, annonçant son départ des Enfoirés. "Je vais arrêter quelques années. J'ai l'intention de voyager." Avec un tel pactole, la star de la chanson française va pouvoir s'offrir une belle croisière.